Détail de l'actualité

Colloque sous le thème : « Quel Modèle de Développement pour l’entrée du Maroc dans le concert des pays émergents ?» : 03/06/2016

Colloque sous le thème : « Quel Modèle de Développement pour l’entrée du Maroc dans le concert des pays émergents ?»

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, le Ministère de l’Economie et des Finances et l’Association des Membres de l’Inspection Générale des Finances (AMIF) organisent les 2 et 3 juin 2016 au centre de conférences international Mohammed VI à Skhirat, un colloque sous le thème : « Quel Modèle de Développement pour l’entrée du Maroc dans le concert des pays émergents ?».

Ce colloque s’est distingué par la présence de nombreuses personnalités, dont le Chef du Gouvernement, Monsieur Abdelalih Benkirane, le Président de la Chambre des Conseillers, Monsieur Hakim Benchamach, plusieurs membres du Gouvernement, ainsi que la Présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensaleh-Chaqroun. L’audience a également accueilli un large parterre des députés, d’hommes politiques, d’universitaires, des diplomates, des Syndicalistes, d’hommes d’affaires et de représentants d’organisations internationales.

Les discours d’ouverture ont été l’occasion de rappeler le chemin parcouru par le Maroc depuis plus de 15 ans, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste, à travers des avancées majeures en matière de développement économique, infrastructurel et humain. 
Colloque
                                                              Galerie Photos​

Le Chef du Gouvernement, Monsieur Abdelalih Benkirane, a parlé dans son intervention de la relation entre le Modèle de Développement adopté par le Maroc, la stabilité politique et la sécurité. Il a ainsi affirmé que le Maroc est le seul pays du monde arabe à avoir su concilier avec succès, la stabilité, la sécurité et le respect des droits de l’homme.

Monsieur le Chef du Gouvernement a en outre, mis en relief la nécessite de libérer les finances et de les consolider afin de financer de nouveaux projets et accéder le développement de nouveaux secteurs économiques.

Pour sa part, Monsieur Fouzi Lekja​​a, Président de l’AMIF, a affirmé que la crise financière et économique internationale qui a secoué plusieurs économies, a démontré qu’ il n’existe pas de modèle de développement pouvant servir à tous les pays et à tout moment. Il a cet effet, souligné que la crise économique internationale a mis en évidence que tout modèle de développement ne peut être conçu sans tenir compte de la conjoncture internationale et de ses répercussions sur l’économie mondiale.

Le Président de l’AMIF estime que l’économie du savoir constitue également un pilier essentiel de tout modèle de développement reposant sur l’élément humain en tant que facteur central.

De son côté, Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a souligné que ce colloque qui réunit le Gouvernement, les institutions nationales et internationales ainsi que les acteurs de la société civile et des experts relevant de plusieurs domaines, va permettre d’instaurer un dialogue national riche autour de l’état des lieux et des perspectives de notre modèle de développement et d’émettre des recommandations pratiques.

Monsieur le Ministre a précisé que l’objectif essentiel pour tout modèle de développement consiste à mettre en place les conditions de vie favorables aux citoyens.

Il est à signaler que le premier panel qui a été programmé lors de ce colloque a porté sur l’état des lieux du modèle de développement marocain. Il a vu la participation de plusieurs personnalités dont des Ministres, les représentants du secteur bancaire et d’experts d’institutions internationales.

Les différents intervenants se sont penchés sur l’examen des points forts de l’expérience marocaine en l’occurrence le volontarisme et le pragmatisme qui ont marqué les politiques publiques dans les domaines des infrastructures ainsi que celui des politiques macro-économiques, sectorielles et sociales visant la satisfaction des besoins essentiels des populations et la lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales et spatiales. Ce panel a été également l’occasion d’analyser les insuffisances et les dysfonctionnements qui handicapent un développement plus prononcé du Maroc notamment en matière de compétitivité de capital humain, d’emploi et de politiques sociales.

Intervention de M. le Ministre de l'Economie et des Finances

- Allocution de M. Fouzi Lekjaa, Président de l'Association des Membres de l’Inspection Générale des Finances "AMIF"

-  Conclusions et recommandations du colloque​