Détail de l'actualité

Monsieur Boussaid interviewé par la CNBC sur l’évolution de l’économie marocaine et les réformes adoptées : 15/05/2014

Monsieur Boussaid interviewé par la CNBC sur l’évolution de l’économie marocaine et les réformes adoptées

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mohammed BOUSSAID, a été l’invité de la Chaine de Télévision internationale arabophone ‘CNBC’ et ce, en marge de la conférence sur le monde arabe qui s’est déroulée les 11 et 12 mai 2014 à Amman en Jordanie sous le thème : « Construire l’Avenir : emploi, croissance et équité dans le monde arabe ».

Lors de l’interview accordée à CNBC, Monsieur le Ministre a répondu à plusieurs questions portant sur l’état de l’économie marocaine après le printemps arabe et la crise économique internationale ainsi que sur les réformes structurelles menée par le Royaume du Maroc, dans l’objectif d’établir l’équilibre au niveau du Budget de l’Etat et de créer de nouveaux postes d’emploi.

Ainsi, Monsieur BOUSSAID a affirmé qu’en dépit de son ouverture sur l’économie mondiale et particulièrement sur les économies européennes, l’économie marocaine a monté une forte résilience face à la crise internationale et ce, malgré les fluctuations des prix du pétrole et les répercussions du printemps arabe sur les revendications sociales.

Monsieur le Ministre a précisé, chiffres à l’appui, que le taux de croissance enregistré par le Maroc en 2013, a été de l’ordre de 4,8% et prévoit pour 2014 un taux de 4%. Il a à cet effet, souligné que le rétablissement de l’équilibre budgétaire qu’il a qualifié de ‘défis, se fait de manière progressive et qu’il repose sur des réformes structurelles dont les réformes liées à la caisse de compensation, au système fiscal, au système de retraire et à la loi organique des lois des finances.

Il a par ailleurs, attiré l’attention sur la reprise constatée au niveau de la zone euro au lendemain de la crise, et son impact positif sur l’économie marocaine. D’un autre côté, Monsieur BOUSSAID a considéré la Ligne de Précaution et de Liquidité accordée en 2012 au Maroc avec un montant de 6,2 milliard de dollars, comme étant un bon outil pour la garantie, et a permis au Royaume du Maroc de renforcer sa position sur le marché financier international et de bien évaluer son économie.

En ce qui concerne le rétablissement de l’équilibre des finances publiques et l’amélioration du cadre macro-économique, Monsieur le Ministre a répondu qu’ils sont considérés comme des priorités ayant pour effet de donner de signaux forts sur le bon comportement de l’économie nationale aussi bien pour les investisseurs marocains qu’étrangers. Il a par ailleurs, précisé que les réformes adoptées dans l’objectif de rétablir l’équilibre macro-économique, ont été menées de manière progressive et accompagnées de politiques ayant pour objet de protéger les classes défavorisées, des impacts négatifs.

Sur un autre registre, Monsieur le Ministre a affirmé qu’il n’existe aucune ’recette miracle’ pour mettre fin au fléau du chômage dans le monde arabe, marqué par le chômage des jeunes diplômés. Dans ce cadre, il a souligné que la solution à ce fléau réside au niveau de la formation supplémentaire adaptée aux exigences du marché du travail, dont doivent bénéficier les jeunes diplômés. Monsieur BOUSSAID estime également que le développement de l’économie et la création de taux de croissance plus élevés sont de nature à contribuer à la création de nouvelles possibilités de création d’emploi.

- Voir la vidéo de l'entretien accordé par M. le Ministre à la chaîne CNBC