Détail de l'actualité

La participation du Centre de l’Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre au dialogue régional de l’Afrique sur les contributions déterminées au niveau national (NDC) : 29/09/2017

La participation du Centre de l’Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre  au dialogue régional de l’Afrique sur les contributions déterminées au niveau national (NDC)

Le Ministère de l’Economie et des Finances, à travers le Centre de l’Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre (CE-BSG), a été sollicité pour participer au dialogue régional de l’Afrique sur les contributions déterminées au niveau national contre le dérèglement climatique (NDC), coorganisé par le secrétariat d’État chargé du développement durable, le programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), le secrétariat de la convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC), la Coopération internationale allemande (GIZ) et NDC Partnership, qui s’est tenu à Rabat les 26, 27 et 28 Septembre 2017.

Ce dialogue régional a réuni des représentants gouvernementaux de toute l’Afrique, ainsi que des organisations et experts internationaux impliqués dans les processus de la mise en œuvre des NDC soumis dans le cadre de l’Accord de Paris sur le changement climatique. Le CE-BSG a pris part à cet évènement à la session portant sur « l’intégration de l’égalité de genre dans la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National (NDC) ».
BSG

Lors de son intervention, Mme Nadia BENALI a exposé les principales avancées de l’expérience marocaine en matière de BSG ainsi que la démarche adoptée au sein du CE-BSG pour la mise en œuvre de la Budgétisation Sensible au Genre (BSG) et son rôle pour l’intégration de la sensibilité genre dans la lutte aux changements climatiques.

Elle a mis l’accent sur les impacts des changements climatiques qui ne sont pas vécus de la même façon par les hommes et les femmes ayant des rôles différents à jouer dans l’atténuation des causes à l’origine du réchauffement climatique. Elle a insisté sur l’importance de l’intégration de la dimension genre dans la lutte aux changements climatiques, le renforcement du rôle des femmes en tant qu’actrices-clé pour identifier et mettre en œuvre des solutions, et la promotion du développement durable et juste.

Ce dialogue a été l’occasion de partager les expériences, les bonnes pratiques et les opportunités associées aux défis de mise en œuvre des NDC au niveau des régions, d’identifier des besoins spécifiques en renforcement des capacités pour une meilleure mise en œuvre des NDC avec focus Afrique, de discuter du contexte régional pour la mise en œuvre des NDC et d’intégrer les questions se rapportant au genre et à l’équité pour une autonomisation des femmes.

La représentante du Secrétariat d’état du Développement Durable a salué le CE-BSG pour l’accompagnement précieux du Centre de l’Excellence pour la BSG aux départements ministériels et elle a invité les représentants gouvernementaux de l’Afrique à s’imprégner de l’expérience marocaine en BSG.