Détail de l'actualité

Le Maroc a fait de l'amélioration de l'environnement des affaires et de la promotion de l'investissement des priorités nationales : 05/02/2015

Le Maroc a fait de l

Le Maroc a fait de l'amélioration de l'environnement des affaires et de la promotion de l'investissement des priorités nationales, a affirmé, jeudi 05 février 2015 à Paris, le ministre délégué chargé du budget, M. Driss El Azami El Idrissi, soulignant que les différentes réformes engagées par le Royaume ont eu un impact perceptible sur son attractivité et sa compétitivité.

Dans une allocution à l'ouverture d'une réunion du comité de pilotage de l'initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement, le ministre a fait savoir que le gouvernement travaille en partenariat avec le secteur privé, dans le cadre d'un dialogue régulier et soutenu, aussi bien pour identifier les mesures et réformes nécessaires pour promouvoir l'investissement productif et l'entreprenariat que pour les mettre en oeuvre, ajoutant que plusieurs indicateurs significatives viennent confirmer la performance du Royaume en matière d'investissement.

Il a, à cet égard, cité la progression du Maroc de 26 rangs entre 2012 et 2014 au niveau de l'indice du climat des affaires et de 5 rangs au niveau de l'indice de compétitivité mondiale, outre l'amélioration de 14 places de son classement dans l'indice relatif à la liberté économique.

Le ministre a en outre rappelé les autres chantiers initiés dans le Royaume dont les réformes politiques profondes et courageuses engagées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et couronnées par la nouvelle Constitution, notant que le Maroc mène aujourd'hui avec détermination d'autres réformes structurelles nécessaires telles que celles de la justice, des subventions, des retraites et des finances publiques.

De même, le Maroc vient de lancer une nouvelle stratégie d'accélération industrielle avec pour objectif d'augmenter la part de l'industrie dans le PIB et de renforcer le contenu en emplois de la croissance, a poursuivi M. El Azami El Idrissi, relevant que le Royaume a aussi ouvert le chantier social pour donner leurs chances aux couches sociales vulnérables de même qu'il a entamé un grand chantier pour la mise en oeuvre de la régionalisation avancée.

Cette dynamique de r​éformes a permis au Maroc d'atténuer l'impact des crises mondiales et régionales sur son environnement économique et de poursuivre la réalisation d'une croissance économique soutenue qui devrait s'établir entre 4 et 5 % en 2015 et en 2016 après une moyenne de 4,8 % sur la période 2009-2014, a affirmé le ministre, notant que nonobstant ces avancées, le Royaume reste engagé pour consolider ses acquis et pérenniser ses performances, en accordant une attention particulière à la promotion de l'investissement, au développement de l'entreprenariat et au soutien à la PME.

Source: MAP​