Détail de l'actualité

Participation distinguée de la DEPP à l’ACOA 2019 : 19/06/2019

Participation distinguée de la DEPP à l’ACOA 2019

La Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation (DEPP) a participé à la 5ème Edition du Congrès Africain de la Profession Comptable (ACOA), organisée par l’Ordre des Experts Comptables du Royaume du Maroc, en collaboration avec la Fédération Panafricaine des Professionnels de la Comptabilité (PAFA) et ce, du 19 au 21 juin 2019 à Marrakech.

Tenue sous le thème : « Pour un secteur public performant en Afrique », cette 5ème édition a connu un franc succès et a permis de réunir plus de 1200 participants représentant des décideurs, des professionnels de la finance, des économistes, des investisseurs, des représentants d’entreprises privées, des régulateurs et de fortes délégations d’institutions publiques.

Cette rencontre s’est articulée autour de 3 axes principaux :

  • Axe 1 : Des institutions fortes pour des politiques publiques et une gestion de la valeur publique réussies en Afrique
  • Axe 2 : La pensée intégrée, un choix pour gérer les ressources et la performance du secteur public dans l’intérêt de l’Afrique
  • Axe 3 : Mesure de la performance, évaluation des impacts et impératif de redevabilité

La DEPP a participé en tant que partenaire institutionnel à travers la contribution à l’animation d’une séance plénière et de plusieurs ateliers thématiques.

C’est ainsi que M. TERASS Layachi, Adjoint au Directeur de la DEPP, chargé du projet de Réforme de la Gouvernance et du Contrôle Financier, est intervenu au niveau de la Plénière 4 du congrès tenue sous la thématique : Des institutions fortes, pour des politiques publiques et une gestion de la valeur publique réussies en Afrique.

M. TERASS est revenu ainsi sur la notion d’institution publique avant de se focaliser sur l’évaluation des politiques publiques de manière globale et l’évaluation de la performance des Etablissements et Entreprises Publics (EEP) en particulier, ainsi que les actions et mesures à même d’améliorer cette performance.

M. TERASS est également intervenu au niveau de l’atelier dédié à la gouvernance des EEP pour mettre l’accent sur les nombreux chantiers lancés par la DEPP en vue de l’amélioration de la gouvernance des EEP, notamment, l’implémentation du Code de Bonnes Pratiques de Gouvernance des EEP, la réforme du dispositif de gouvernance et de contrôle axée sur l’amélioration des performances, la prévention des risques et la responsabilisation accrue des gestionnaires et des Organes Délibérants des EEP.

Pour Mme BELGHITI Fatiha, Chef de la Division des Audits Externes à la DEPP, l’atelier sur la mesure de la performance du secteur public a été l’occasion pour apporter un éclairage sur la thématique du point de vue de la DEPP qui se charge notamment de l’exercice du contrôle financier de l’Etat sur les EEP, de la supervision et de l’accompagnement de ces entités pour l’amélioration de leur gestion, leurs performances et leur contribution au développement économique et social du Maroc et ce, en facilitant toutes sortes de complémentarités entre les secteurs public et privé et en contribuant à l’amélioration du climat des affaires dans notre pays.


Mme BELGHITI a ainsi donné un aperçu succinct sur la consistance du secteur des EEP, les enjeux qu’il porte ainsi que les différentes réformes dont il a toujours fait l’objet afin de mettre en place les conditions nécessaires pour permettre aux EEP de réaliser les missions dont elles sont investies, de renforcer leur autonomie, d’améliorer leur gouvernance, d’assurer leur pérennité et d’améliorer la qualité des services rendus avec l’efficacité et l’efficience requises.


Mme BELGHITI a également mis en exergue les enjeux socio-environnementaux pour les EEP et les nombreuses actions mises en place à ce propos (mesure de l’impact environnemental, réduction de la consommation énergétique, RSE, management participatif, etc.)

La quatrième participation de la DEPP a été assurée par Mme RATOUSSI Nadia, Chef de la Division des Partenariats Public-Privé et ce, au niveau de l’atelier consacré à la priorisation-rationalisation de l’investissement public privé et à la privatisation.

Mme RATOUSSI a mis l’accent sur les processus et schémas décisionnels des projets d’investissement public avec un zoom sur des projets réalisés dans le secteur ferroviaire, l’agriculture, les autoroutes totalisant un linéaire de plus de 1800 km, les ports, les aéroports, les projets solaires, etc.


Elle a également donné un aperçu détaillé sur l’historique des PPP au Maroc ainsi que sur le cadre institutionnel et juridique y afférent, avec un focus sur le projet d’amendement de la loi sur les contrats de PPP, intervenu après un premier bilan d’étape qui a permis de mettre en exergue les actions requises pour le renforcement du recours aux PPP.

En parallèle à ces ateliers, la participation de la DEPP a été renforcée grâce à la tenue d’un stand dédié, durant les trois jours du Congrès, qui a permis aux représentants de la Direction de promouvoir les chantiers menés par la DEPP et d’échanger avec les partenaires présents au congrès.