Détail de l'actualité

M. Mohamed Benchaaboun participe au deuxième Forum sur les Partenariats Public-Privé (PPP) organisé par la BID : 28/02/2019

M. Mohamed Benchaaboun participe au deuxième Forum sur les Partenariats Public-Privé (PPP) organisé par la BID

M. Mohamed Benchaaboun, Ministre de l’Economie et des Finances, a participé, à Rabat, jeudi 28 février 2019, au deuxième Forum sur les Partenariats Public-Privé (PPP) organisé par la Banque Islamique de Développement (BID) en collaboration avec le ministère de l'Economie et des Finances, sous le thème "Des efforts communs pour des objectifs communs".

M. Mohamed Benchaaboun a indiqué que le choix du Maroc pour accueillir cet important Forum est une consécration de l'expérience marocaine dans le domaine des PPP, à un moment où le Royaume mène une réflexion profonde sur un nouveau modèle de développement et sur les possibilités de renforcer la contribution du secteur privé aux projets d'infrastructures.

Le Maroc, selon le rapport de la CNUCED pour l’année 2016 sur le développement économique en Afrique, est le deuxième pays du continent en ce qui concerne les PPP dans le domaine des infrastructures avec un financement global de 27,5 milliards de dollars, a rappelé M. Benchaaboun, notant que le partenariat entre les secteurs public et privé marocains ne date pas d'aujourd'hui mais remonte aux années 1900.

Le recours aux PPP procède de la conviction du Maroc que ce mécanisme permet de doter le pays d'infrastructures de qualité et de bénéficier des capacités de financement, de gestion et d'innovation du secteur privé, a souligné M. Benchaaboun.

Après avoir mis l'accent sur les avantages offerts par les PPP, M. le ministre a noté que la réussite de ces partenariats dépend en grande partie de la qualité de préparation en amont des projets, de la rigueur et de la transparence en matière d'octroi des contrats et de la mise en adéquation entre les attentes des citoyens et les secteurs public et privé en ce qui concerne la qualité des prestations sans oublier l'importance de l'optimisation des dépenses et de la rentabilité du capital et de l'investisseur.

Pour renforcer le recours à ce type de partenariat, il est nécessaire de mettre en place un cadre institutionnel et organisationnel adéquat et transparent qui permet d'inciter davantage les investisseurs privés à contribuer aux projets structurants et stratégiques du pays, a-t-il plaidé.

C'est dans ce sens que la loi 86-12 relative aux contrats de partenariat entre les secteurs public et privé a été promulguée, a-t-il expliqué, relevant que ce texte, entré en vigueur en 2015, fait aujourd'hui l'objet d'actualisation en vue d'enrichir ce système et le rendre plus attractif et souple.

Pour sa part, M. Bandar Hajjar, Président de la Banque Islamique de Développement a affirmé que "Le Maroc est un leader mondial des PPP, en particulier dans les secteurs des énergies renouvelables et des villes vertes". Il a ajouté que le Royaume, avec son bilan positif dans ce domaine, devrait être considéré par tous comme un "modèle et une référence afin de reproduire son expérience" dans les autres pays membres de la BID.

Le 2ème Forum du Partenariat Public-Privé rassemble un parterre d'experts de renommée internationale, de responsables gouvernementaux et d'investisseurs privés pour débattre des moyens d’améliorer l’environnement juridique et institutionnel des PPP, notamment sur le continent africain.

​ Les travaux de cette rencontre s'articulent autour de plusieurs tables rondes portant sur diverses thématiques ayant trait au potentiel des PPP à façonner les villes futures, à la création d'un environnement propice aux PPP dans les infrastructures sociales (santé et éducation) et aux mécanismes innovants pour les PPP.