Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances aux 43ème réunions annuelles du Groupe de la Banque Islamique de Développement : 04/04/2018

Le Ministre de l’Economie et des Finances aux 43ème   réunions annuelles du Groupe de la Banque Islamique de Développement

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l'Economie et des Finances a déclaré lors de l’ouverture des 43ème réunions annuelles du Groupe de la Banque Islamique de Développement à Tunis, le mercredi 4 avril 2018, que le Maroc occupe la sixième position en termes de financements accordés par la BID, depuis sa création en 1975, avec un montant de 6, 8 milliards de dollars à fin 2017.

M. BOUSSAID a ajouté que 2,8 milliards de dollars ont été accordés au Maroc pour la réalisation des projets de développement dans les secteurs des énergies, (40 %), des transports (27%), de l’eau et de l’assainissement (25 %) et l’agriculture (7 %) et 4 milliards de dollars en tant que facilités du commerce extérieur en faveur du secteur privé et des entreprises publiques.

Boussaid Tunisie BID

Concernant les perspectives de coopération entre les deux parties, il a annoncé que la Banque est en stade d’élaborer une nouvelle stratégie pour la période 2018-2021, rappelant que le Royaume avait bénéficié des financements de 1,8 milliard de dollars au titre du programme 2013-2016 auquel la BID a consacré une enveloppe de 2,4 milliards de dollars.

Dans ce sens, il a rappelé la signature entre le Maroc et la BID, en 2015, d’un mémorandum d’entente pour soutenir le partenariat Sud-Sud, faire bénéficier les pays subsahariens de l’expérience marocaine et encourager la contribution du secteur privé dans les programmes de développement financés pour l’institution financière en Afrique.

Tout en soulignant l’importance du rôle joué par la banque dans le financement des projets et programmes économiques des pays islamiques dans le cadre d’une approche partenariale, M. le Ministre a fait savoir que les 43ème réunions de la banque ont été marquées par la création d’un fond de 500 millions de dollars pour financer des projets dans le cadre du partenariat public-privé, ainsi qu’un autre mécanisme dédié à la création et à l’innovation.

Selon lui, ces décisions s’inscrivent dans le cadre des orientations essentielles de la BID pour surmonter les obstacles entravant le développement dans le monde islamique et arabe, à travers la mise en place d’un nouveau modèle de développement.

Dans ce sens, il a rappelé que le Maroc a engagé, conformément aux hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, une réflexion profonde pour mettre en place un nouveau modèle de développement visant à satisfaire et répondre aux attentes de tous les citoyens, relever les défis liés à l’emploi des jeunes et l’amélioration de la qualité des prestations sociales.

Les réunions annuelles du Groupe de la BID avaient démarré dimanche et se poursuivront jusqu’au jeudi 5 avril courant. Prennent part à ces rencontres, 57 ministres de l'économie et des finances des pays membres et plus de 1000 participants venus de l'étranger et de Tunisie, représentant plusieurs institutions et organismes financiers arabes, régionaux et internationaux, ainsi que des experts de divers secteurs économiques. L’objectif est d’offrir aux décideurs des pays membres de la BID, un cadre idéal pour se pencher sur les défis qui interpellent leurs économies et les opportunités qui leur sont offertes.