Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances estime nécessaire d’accompagner le financement consacré à l’enseignement par des mécanismes évaluatifs : 13/02/2018

Le Ministre de l’Economie et des Finances estime nécessaire d’accompagner le financement consacré à l’enseignement par des mécanismes évaluatifs

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a affirmé mardi 13 février 2018 à Rabat lors d’un séminaire relatif au lancement  du projet de jumelage institutionnel entre l’Instance Nationale d’Evaluation (INE) et le Centre International des Études Pédagogiques basé à Paris, que le Gouvernement a placé au cœur de ses priorités la mise en œuvre effective et la promotion de la vision stratégique de la réforme du système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique 2015-2030, élaborée par le Conseil Supérieur y afférent.

Monsieur le Ministre a rappelé lors de ce séminaire organisé par le Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique, que le budget alloué par l’Etat au secteur de l’enseignement, au titre de l’année 2018, avoisine les 60 MMDH, précisant à cet égard que le Maroc consacre à  ce secteur 6,5 % du Produit Intérieur Brut (PIB), alors que la moyenne mondiale est estimée à 4,8 %. Il a également précisé que durant l’année 2017-2018, plus de 55.000 postes d’emploi ont été créés au profit  du secteur de l’enseignement.

Par ailleurs, Monsieur BOUSSAID a attiré l’attention sur la nécessité d’accompagner ce financement par des mécanismes évaluatifs d’une manière continue pour détecter les dysfonctionnements, notamment au niveau de la gouvernance et de la transparence.