Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances s’est entretenu avec la Ministre Déléguée Espagnole, chargée du commerce : 03/10/2017

Le Ministre de l’Economie et des Finances s’est entretenu avec la Ministre Déléguée Espagnole, chargée du commerce

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a reçu le mardi 03 Octobre 2017 à Rabat, Madame Maria Luisa PONCELA GARCIA, Ministre Déléguée Espagnole auprès du Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de la Compétitivité, chargée du Commerce.

Dans une déclaration à la presse, Madame PONCELA GARCIA a affirmé que la rencontre a été l’occasion d’examiner la situation des investissements espagnols au Maroc et des échanges commerciaux qui ont connu une évolution favorable. Elle a par la même occasion, souligné l’excellence des relations entre l'Espagne et le Maroc, et a précisé que les politiques économiques mises en œuvre par les deux pays ont eu un impact favorable sur la situation économique.

La Ministre Déléguée Espagnole qui estime que l’Espagne et le Maroc, ne sont pas uniquement deux marchés, mais deux partenaires stratégiques, a noté que le Maroc représente un hub vers l'Afrique pour les entreprises espagnoles. Pour sa part, le Ministre de l’Economie et des Finances s’est félicité de la solidité des relations maroco-espagnoles qu’il a qualifiées d’« historiques et séculaires », relevant que les liens entre les deux pays connaissent un renforcement sans précédent, notamment sur les plans économique, financier et commercial.

Coopération maroc-espagne

Monsieur BOUSSAID a précisé que son entretien avec la Ministre Déléguée espagnole a porté sur le potentiel et les opportunités qu’offre le Maroc pour renforcer la présence des investisseurs espagnols, mettant l’accent sur l’importance d’une meilleure entente afin d’aplanir les obstacles entravant la coopération commerciale tant au Maroc qu’en Espagne.

Dans ce cadre, Monsieur BOUSSAID a appelé les entreprises espagnoles à considérer le Maroc comme une porte d’entrée vers l’Afrique et non seulement comme un marché, eu égard à la stabilité politique et économique dont jouit le Royaume et les réformes qui ont été entreprises pour améliorer le climat des affaires.