Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances reçoit le président de la Commission de la CEDEAO : 29/08/2017

Le Ministre de l’Economie et des Finances reçoit le président de la Commission de la CEDEAO

A l’horizon de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, et dont l’accord de principe a été donné le 4 juin 2017 à Monrovia, Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a reçu, le mardi 29 août 2017 à Rabat, Monsieur Marcel Alain DE SOUZA, président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

A cette occasion, M. BOUSSAID s’est dit ravi de recevoir le président de la Commission de la CEDEAO, un groupement auquel le Maroc a demandé d’adhérer. "Partant de sa conviction quant à sa profondeur africaine, mais aussi en exécution de la vision de Sa Majesté le Roi pour le continent africain de manière générale et l’Afrique de l’ouest en particulier" a-t-il déclaré.

De sa part, M. Marcel Alain DE SOUZA a indiqué que les principes d’acceptation de l’adhésion du Maroc au sein de la CEDEAO sont globalement respectés par le Royaume.

CEDEAO

Cette rencontre a permis de passer en revue les différents principes d’acceptation d’adhésion du Maroc au sein de la CEDEAO et, d’office l’acceptation des textes institutionnels opérationnels de la CEDEAO. Les deux responsables ont discuté du pacte de convergence et de stabilité, qui impose de respecter les normes en matière budgétaire, notamment le déficit budgétaire qui ne doit pas excéder 5% du PIB. Les discussions ont porté également sur les points focaux qui seront inclus dans l’étude d’impact qui sera présentée le 16 décembre lors de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement. La réunion a également été l’occasion de se pencher sur le schéma de libre échange pour la circulation des marchandises et le tarif extérieur commun de la CEDEAO.

Tout en mettant en exergue l’impératif de nouer une coopération qui soit profitable à l’ensemble des parties, M. Marcel Alain DE SOUZA a souligné que le Ministère de l’Economie et des Finances et le Gouvernement sont engagés afin que cette adhésion soit effective dans le plus bref des délais.