Détail de l'actualité

Le CE-BSG organise une réunion de lancement des opérations de préfiguration pour l’intégration de la sensibilité genre dans le processus budgétaire : 13/06/2017

Le CE-BSG organise une réunion de lancement des opérations de préfiguration pour l’intégration de la sensibilité genre dans le processus budgétaire

Le Centre de l'Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre (CE-BSG) relevant du Ministère de l'Economie et des Finances, a organisé le Mardi 13 juin  2017, à Rabat, une réunion de lancement des opérations de préfiguration pour l'intégration de la sensibilité genre dans le processus budgétaire. Cette réunion a été  présidée par Monsieur Fouzi LEKJAA, Directeur du Budget et Président du Comité de Pilotage du Centre de l'Excellence pour la Budgétisation Sensible au Genre et Madame Leila Rhiwi, Représentante du bureau multi-pays de l'ONU Femmes pour le Maghreb, et a connu la participation des secrétaires généraux de l'ensemble des départements ministériels concernés par ces vagues de préfiguration.​

Cette réunion s'inscrit dans le cadre de la dynamique du CE-BSG  en vue de l'institutionnalisation du genre dans la planification et la budgétisation des politiques publiques, à travers l'accompagnement des départements ministériels dans le processus de l'appropriation progressive des dispositions de la loi organique relative à la loi de finances en matière de gestion budgétaire intégrant les préoccupations de genre.

CEBSG

 A noter à cet égard que Le CE-BSG a initié une 1ère vague de préfiguration en 2017 qui a concerné 10 départements ministériels (Economie et finances, Santé, Développement Social, Jeunesse et Sport, Culture, Emploi, Eau, intérieur à travers CAS INDH, agriculture, pêche). Une deuxième vague est programmée pour la loi de finances 2018 ainsi qu'une 3ème vague qui permettra la généralisation du processus en 2019.

Dans son discours, Monsieur  le Directeur du Budget a précisé que la BSG s'inscrit dans le cadre de la réforme des finances publiques au Maroc et a insisté sur l'obligation de consolider les acquis et relever les défis pour suivre le rythme accéléré de cette réforme et atteindre les objectifs escomptés. Il a également noté que face à un contexte mondial difficile, le principe de l'égalité n'est considéré seulement comme une question fondamentale dans les droits de l'homme, mais aussi une condition nécessaire pour un développement durable et inclusif du pays.

Monsieur Fouzi LEKJAA a affirmé à cette occasion que la réforme de la loi organique relative à la loi de finances est considérée comme un véritable référentiel en matière des finances publiques et constitue la voie d'entrée pour l'institutionnalisation de la dimension genre dans la planification et la budgétisation des politiques publiques.

Pour sa part Madame la représentante  de l'ONU Femmes a attiré l'attention sur les principaux avancées réalisées par le Maroc dans le domaine de la BSG et qui ont permis de classer le pays comme une référence mondiale dans ce domaine et elle a souligné, à cet égard, l'importance de la BSG comme approche clé pour un développement équitable et durable, et a mis l'accent sur l'importance de financement pour réduire les inégalités.

Cette réunion a été également l'occasion de présenter, par  Mme Katrin SCHNEIDER, Experte internationale en BSG, les expériences internationales en matière d'intégration de la BSG dans le processus budgétaire, qui constitue un outil de plaidoyer pour mettre en exergue les leçons tirées des pays ayant réussi l'implémentation de la BSG dans la planification et la programmation budgétaire.

Par ailleurs, Madame Nadia BENALI Directrice Nationale du CE-BSG a présenté l'expérience marocaine  de  l'intégration de la sensibilité genre dans les budgets des départements ministériels à travers des cas concrets pour certains départements ministériels ayant déjà adopté des programmes, projets et indicateurs sensibles au genre, et a dressé une feuille de route en vue d'accompagner les différents départements ministériels préfigurateurs pour la conception des morasses budgétaires, des rapports de performances et le dépôt d'une morasse sensible au genre

A l''issue de cette réunion, et  après débat et discussions, l'ensemble des secrétaires généraux des départements ministériels présents ont exprimé leur adhésion et implication pour réussir l'implémentation du genre dans leur processus budgétaire, et plusieurs recommandations ont été présentées :

  • L'adhésion du top management pour une meilleure prise de décision dans ce domaine ;
  • Le renforcement des capacités et le développement de l'expertise ;
  • Le partage et l'échange des expériences des départements ministériels ayant déjà intégré le genre dans leur processus budgétaire ;
  • La préparation  du processus pour l'exercice de la loi de finances de 2018 : envoi d'une circulaire de Mr le Chef de Gouvernement à l'ensemble des départements préfigurateurs, tenue de réunions pour s'approprier les outils et les approches en matière de BSG, la  préparation d'un recueil des bonnes pratiques en matière de BSG ;
  • L'analyse genre de la politique fiscale au Maroc.​