Détail de l'actualité

Participation de Mohammed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances, aux travaux de l’African Economic Platform : 20/03/2017

Participation de Mohammed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances, aux travaux de l’African Economic Platform

M. Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a représenté le Maroc à la première édition de l’African Economic Platform (AEP) qui se tient à l’île Maurice du 20 au 22 mars 2017 conformément à l'Agenda 2063 de l'union Africaine. Il était accompagné du Vice-Président de la CGEM représentant le secteur privé.

Ce forum, qui a connu la participation de Chefs d'Etats, de Gouvernements et des ministres des finances et de commerce, a pour objectif de permettre aux décideurs politiques et économiques africains ainsi qu'au secteur privé de de débattre les priorités et les défis du développement au continent.

Boussaid

La participation marocaine à cet évènement intervient suite au retour historique du Maroc au sein de l'Union africaine, qui consacre la vision de SA MAJESTE LE ROI, que Dieu l’assiste, en faveur du développement du continent et de l’amélioration des conditions de vie de ses citoyens.

Lors de cette rencontre, M. BOUSSAID a mis l’accent sur la nécessité de multiplier les actions et les projets concrets de partenariats économiques et d'investissements privés, seuls capables d’impulser une nouvelle dynamique au continent pouvant favoriser son décollage.

Cet objectif, a précisé M. Le Ministre, ne pourrait être atteint sans une coopération Sud-Sud renforcée et des marchés plus intégrés au niveau régional.

Convaincu du rôle central des espaces économiques régionaux, le Maroc sous l'impulsion de SA MAJESTE LE ROI, que Dieu l’assiste, a demandé de rejoindre la CEDEAO, en vue d'accélérer la co-émergence et le co-développement des économies africaines, de favoriser le commerce intra-africain et d'accompagner ainsi l'un des objectifs de cette conférence.

M. BOUSSAID a, par la suite, présenté brièvement quelques projets économiques et sociaux de portée continentale lancés par le Maroc dans la perspective de renforcer la compétitivité du continent tel que le grand port de Tanger-Med, le projet du gazoduc reliant le Maroc et le Nigeria qui constitue un vecteur important pour l’intégration régionale, l’initiative Tripe-A lancée à l’occasion de la Cop22 en faveur du secteur agricole, les divers projets du Groupe OCP pour contribuer à la transformation agricole en Afrique et à sa sécurité alimentaire.

C'était une Occasion également pour rappeler le rôle actif du secteur privé marocain. Ainsi une trentaine d'entreprises privées marocaines investissent dans 37 pays dans divers secteurs économiques et participent au développement de ces pays. Cette dynamique est appelé à se renforcer avec l'intérêt croissant des PME.

​ Enfin, M. le Ministre a exprimé la volonté du Maroc à participer activement à la réussite de ce forum appelé à devenir un rendez-vous économique incontournable pour les acteurs africains dans l'esprit des souhaits de SA MAJESTE d'une Afrique qui fait confiance à l'Afrique.