Détail de l'actualité

Monsieur BOUSSAID présente les avantages des Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI) : 08/02/2017

Monsieur BOUSSAID présente les avantages des Organismes de Placement Collectif Immobilier (OPCI)

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a présidé, le Mercredi 08 février 2017 à Casablanca, la séance d’ouverture de la conférence débat sur les Organismes de placement collectif immobilier « OPCI » organisée par le groupe Colliers International. 

Dans son discours, Monsieur le Ministre a souligné la réussite par le Royaume à renforcer sa stabilité macroéconomique et à améliorer son environnement des affaires, mettant ainsi en exergue l’évolution positive des indicateurs économiques et de finances publiques, plébiscitée dernièrement par différentes agences de notation et plusieurs organismes internationaux.

Monsieur BOUSSAID a expliqué ces performances par la politique économique adoptée, qui a fait de l’investissement public un choix stratégique et un levier prioritaire pour drainer l’investissement privé.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre a rappelé les efforts ayant été déployés ces dernières années par le Gouvernement, à travers la mise en place de toute une série de mesures fiscales, réglementaires et financières en faveur des entreprises et des investisseurs.

OPCI

L’objectif étant d’améliorer le climat des affaires dans notre pays et de simplifier la relation quotidienne des entreprises avec l’administration. Monsieur BOUSSAID a ainsi précisé que la question du financement a elle-aussi été au cœur des préoccupations du Gouvernement tenant compte de ses effets sur la dynamisation de l’investissement privé et de son rôle majeur dans la croissance de notre économie. Il a souligné les réformes profondes lancées dans le secteur financier, qui sont aujourd’hui bien engagées et devront porter leurs fruits dans les années à venir que ça soit sur le plan de la consolidation de la stabilité financière, de la modernisation du secteur bancaire et de son ouverture, de l’approfondissement du rôle du marchés des capitaux dans le financement de l’économie et de la promotion de l’inclusion financière. 

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre a affirmé que le Ministère de l’Economie et des Finances a préparé un cadre juridique régissant les activités de placement collectif dans l’immobilier au Maroc, en l’occurrence la loi n° 70-14 relative aux OPCI dans l’objectif d’instaurer un cadre favorable à l’investissement collectif dans l’immobilier, notamment l’immobilier professionnel. Il a ainsi expliqué que du côté des investisseurs et des épargnants, les caractéristiques intrinsèques des OPCI et les règles strictes les régissant en matière de gouvernance, de supervision ou d’investissement, font de ces instruments un placement moderne et de qualité. 

Les OPCI répondent par ailleurs, aux besoins de certains investisseurs en instruments financiers de long terme, adossés à des actifs immobiliers et basés sur des revenus locatifs.

Enfin, les OPCI offrent plusieurs avantages en termes de souplesse d’accès aux différents marchés de l’immobilier et de mutualisation des risques. Du côté des entreprises, précise Monsieur le Ministre, les OPCI devraient contribuer au développement d’une offre d’immobilier locatif suffisante, de qualité et adaptée aux besoins des opérateurs dans les domaines du commerce et des services, de l’industrie ou de l’hôtellerie. Ceci, contribuera à assouplir l’acte d’investir et à optimiser les coûts y afférents. 

​L’OPCI pourrait servir également comme instrument pour la mobilisation de nouvelles ressources par les entreprises et la restructuration de leur situation financière en cédant leurs actifs immobiliers illiquides par nature à des OPCI. Enfin, ajoute Monsieur le Ministre, l’introduction des OPCI est de nature à contribuer à la professionnalisation et à la modernisation de l’industrie de la gestion d’immeubles et à l’optimisation de son coût pour les opérateurs économiques. Monsieur BOUSSAID a ainsi annoncé aux participants que les équipes du Ministère de l’Economie et des Finances travaillent sans relâche à la préparation des textes réglementaires nécessaires pour l’entrée en vigueur rapide de ce dispositif et l’émergence de ce marché. L’introduction d’un dispositif fiscal approprié aux OPCI s’inscrit également dans cette perspective. ​​