Détail de l'actualité

Monsieur Boussaid à la conférence sur «La mobilisation des financements dans le contexte de la mise en œuvre de l’accord de Paris» : 08/11/2016

Monsieur Boussaid à la conférence sur «La mobilisation des financements dans le contexte de la mise en œuvre de l’accord de Paris»

Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances a pris part aux travaux de la conférence « Climate finance Day 2016», organisée par Casa Finance City à Casablanca le 4 novembre 2016, sous le thème : « La mobilisation des financements dans le contexte de la mise en œuvre de l’accord de Paris » et qui s’inscrit dans le cadre des évènements labélisés par la 22ème Conférence des Parties (COP22). Lors de son intervention, Monsieur le Ministre a rappelé les enjeux majeurs de la COP22 qui sera une conférence placée sous le signe de l’action, pour la transformation de la volonté collective dégagée dans le cadre de l’accord de Paris en feuille de route pour la concrétisation des contributions nationales.

Il a également souligné les engagements déjà pris par le Royaume du Maroc en faveur du climat, à travers notamment le lancement d’un grand nombre d’initiatives au niveau des stratégies sectoriels et des grands projets structurants dans les domaines des énergies renouvelables, de l’agriculture ou du transport. Tout en rappelant les engagements pris par le Maroc dans le cadre de la COP21 au titre de sa Contribution National (NDCs), Monsieur le Ministre a invité l’ensemble des acteurs du secteur financier publics et privés, les organisations internationales ainsi que les bailleurs de fonds afin de joindre leurs efforts pour l’orientation des flux financiers sur des trajectoires bas carbone.

Sur le plan national, Monsieur le Ministre a interpelé les opérateurs du secteur financier à faire preuve de plus d’innovation pour concevoir et proposer une offre, attractive et diversifiée, d’instruments et de produits de financement « verts ». Il a annoncé que la COP22 sera l’occasion pour le Maroc de lancer une initiative nationale concertée en vue de l’alignement du secteur financier sur les enjeux de développement durable. Sur le plan régional, et dans la lignée de l’engagement réaffirmé du Maroc pour promouvoir la coopération Sud-Sud, il a mentionné le rôle que devrait jouer la place financière de Casablanca au niveau africain dans le domaine de la finance climat et a insisté pour un renforcement de la coopération sur le plan continental en matière de développement durable. Sur le plan international, et tout en signalant que les ressources financières domestiques à elles seules ne pourraient répondre aux engagements pris par les pays du Sud en général et du Maroc en particulier en matière de réalisation des projets d'atténuation ou d'adaptation, il a interpellé la communauté financière internationale pour la mobilisation de financements concessionnels pérennes, avec un impact réel en termes d’additionnalité.

​ En fin, Monsieur le Ministre a insisté sur le rôle des dimensions budgétaires et fiscales en termes d’orientation des choix des acteurs économiques et a annoncé que la budgétisation sensible au climat est une orientation qui devrait être développée et encouragée pour permettre le déploiement dans les meilleures conditions les contributions des pays dans le cadre des NDCs.