Détail de l'actualité

Tenue de la première session au titre du sixième mandat du Conseil d’Administration de la Caisse Marocaine des Retraites : 13/06/2016

Tenue de la première session au titre du sixième mandat du Conseil d’Administration de la Caisse Marocaine des Retraites

Monsieur Mohamed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a présidé, le 14 juin 2016, par délégation de Monsieur le Chef du Gouvernement, la première session au titre du sixième mandat du Conseil d’Administration de la Caisse Marocaine des Retraites.

Ont assisté à cette réunion Monsieur Mohamed MOUBDII Ministre délégué auprès du Chef de Gouvernement chargé de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration et l’ensemble des membres dudit Conseil, à savoir les représentants de l’Etat, des Présidents des collectivités locales, des affiliés aux régimes des pensions civiles et militaires et des retraités.

Dans son allocution d’ouverture, Monsieur le Ministre a, tout d’abord, félicité les nouveaux membres élus ou désignés au titre du sixième mandat avant de remercier les anciens membres pour les efforts déployés au cours du cinquième mandat. Il a, également, mis en exergue le sens de responsabilité qui a marqué les travaux du Conseil d’Administration et des Comités d’appui lors de ce mandat, ce qui a permis la concrétisation de plusieurs projets importants et l’amélioration des services rendus aux retraités et à leurs ayants droit.

Les travaux de cette session ont porté, essentiellement, sur la présentation des états de synthèse comptables des exercices 2014 et 2015, des projets de budget et de plan d’action de la Caisse au titre de l’année 2016 ainsi que des bilans actuariels des régimes contributifs gérés par la Caisse.

Concernant la situation financière du régime des pensions civiles, il a été rappelé lors de cette réunion que ce régime a enregistré son premier déficit technique de près d’un milliard de dirhams en 2014 et a connu son premier déficit financier durant l’exercice 2015.

Les prestations du régime ont ainsi dépassé les cotisations affichant un gap de près de 2,6 milliards de dirhams financé par la globalité des produits financiers générés par la réserve de prévoyance du régime et par une partie de son capital. En l’absence de réforme, le régime des pensions civiles actera, en 2016, un déficit compris entre 5,5 et 6 milliards de dirhams avec l’épuisement des fonds de réserves en 2022. Dans ce contexte, le Gouvernement ne ménagera pas ses efforts pour concrétiser la réforme de ce régime cette année.

CMR

Après un large débat sur les points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a achevé ses travaux par l’adoption de l’ensemble des projets de recommandations et décisions qui lui ont été présentées dont notamment celles relatives aux comptes des exercices 2014 et 2015 et aux projets de budget et de plan d’action de la Caisse au titre de l’année 2016.