Détail de l'actualité

Messieurs BOUSSAID et ELALAMY signent des contrats de performance afférents aux écosystèmes du secteur des industries mécaniques et métallurgiques : 02/05/2016

Messieurs BOUSSAID et ELALAMY signent des contrats de performance afférents aux écosystèmes du secteur des industries mécaniques et métallurgiques

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances et Monsieur Moulay Hafid ELALAMY, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, ont procédé le Lundi 02 mai 2016 à Rabat, avec Monsieur Abdelhamid SOUIRI, Président de la Fédération des Industries Métallurgique, Mécanique et Electromécanique, à la signature des contrats de performance afférents aux écosystèmes du secteur des industries mécaniques et métallurgiques (IMM). Ces écosystèmes concernent les filières de la valorisation des métaux cuivre et aluminium, les nouveaux métiers « machines agricoles et bicyclettes » et le travail des métaux.
Écosystème Industriel

Le communiqué de presse publié à cette occasion, précise que les écosystèmes lancés sont appelés à relever les défis qui se présentent au secteur notamment la forte concurrence à laquelle sont exposées les entreprises en raison de la surcapacité de production mondiale de l’acier ; le développement des filières en aval ; l’amélioration de la culture d’innovation et de l’export ; et un déficit chronique relevé au niveau des échanges commerciaux, estimé à 30%.

​ Ainsi, et selon le Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, la mise en œuvre des écosystèmes lancés contribuera à créer :

  • 13 340 emplois ;

  • 1,7 milliards de dirhams de valeur ajoutée additionnelle ;

  • 11 milliards de dirhams de chiffre d’affaires additionnel ;

  • 2 milliards de dirhams d’investissement ;

  • 2.3 milliards de dirhams de gain en termes de balance commerciale.

La même source souligne également que l’accompagnement du développement du secteur des IMM, passera par le soutien adapté aux entreprises, à travers l’appui à l’investissement via le Fonds de Développement Industriel et d’Investissement (FDII), l’accès plus aisé au foncier avec 57 hectares destinés au secteur, et la mise en place d’une offre de formation couvrant l’ensemble des besoins des écosystèmes.

L’accompagnement comprendra également la mise en place d’un dispositif réglementaire de traçabilité de l’origine et des transactions des déchets de métaux, la régulation des exportations des déchets de métaux, ainsi que la mise en place de mesures favorisant l’intégration locale dans les grands projets publics.

Ecosystème