Détail de l'actualité

M. BOUSSAID participe à une conférence sur « L’accord de Paris sur le climat: passons à l'action » : 14/04/2016

M. BOUSSAID participe à une conférence sur  « L’accord de Paris sur le climat: passons à l

En marge des travaux de la réunion du Comité de développement 2016 du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale à Washington, Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances a participé à une conférence sous le thème « L’ACCORD DE PARIS SUR LE CLIMAT: PASSONS A L'ACTION »

Cette conférence a connu la participation des experts suivants:

  • ​JIM YONG KIM, président du Groupe de la Banque mondiale,

  • SÉGOLÈNE ROYAL, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, France

  • MARK CARNEY, Gouverneur de la Banque d'Angleterre et président du Conseil de stabilité financière,

  • CATHERINE MCKENNA, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada,
Lors de son intervention, M. BOUSSAID a souligné que le Maroc qui va accueillir en Novembre 2016 la COP 22, va maintenir la mobilisation planétaire au tour du sujet de l’environnement et du changement climatique qui est d’un grand intérêt pour toute l’humanité.

M. le Ministre qui s’est félicité des résultats de la COP 21 sous la présidence française, a précisé que les responsables marocains travaillent pratiquement tous les jours avec la présidence de la COP 21 pour maintenir la mobilisation autour de la question de l’environnement et du changement climatique.

M le Ministre a signalé que l’objectif espéré de la COP 22 de Marrakech est d’en faire une COP d’actions traduisant et déclinant l’ensemble des décisions prises et accords conclus à Paris en actions concrètes.

Conférence

Estimant que les pays de la planète commencent à prendre de plus en plus conscience de l’environnement et des changements climatiques qui se traduisent par des sècheresses, des inondations et autres, M BOUSSAID a attiré l’attention sur la manière de se donner les moyens pour s’adapter et pour lutter contre les changements climatiques.

Évoquant le cas du Maroc, le Ministre de l’Economie et des Finances a affirmé que le Royaume est engagé totalement dans la politique environnementale. Il a à cet effet, noté que notre pays a décidé depuis quelque années de produire 42% de sa consommation électrique à partir des énergies renouvelables (solaire, éolienne et hydraulique) avec comme ambition d’élever ce pourcentage à 52% en 2030.

M. Le Ministre a cité également la station Nour d’Ouarzazate inaugurée dernièrement par SM le Roi Mohamed VI qui va être la plus grande station solaire au monde. Il a évoqué par ailleurs le programme d’énergie éolienne en cours de réalisation ainsi que les projets spécifiques à la préservation de l’environnement en matière d assainissement solide et liquide.

M BOUSSAID a ainsi annoncé que la COP 22 de Marrakech sera l’occasion pour le Royaume de montrer les projets et programmes marocains spécifiques aux énergies renouvelables et l’occasion aussi de discuter du cas des pays sous-développés de manière générale et du contiennent africain en particulier qui doivent avoir les moyens adéquats pour pouvoir faire des choix pérennes et propres.

Interrogé sur le cas spécifique de l’Afrique, M le ministre a affirmé que le continent qui connait un développement important avec environ un taux de croissance de l’ordre de 5%, a besoin d’énergie pour continuer son développement.

A cet effet, et pour réduire le gap des couts entre les énergies classiques et les énergies renouvelables, M BOUSSAID a émis le souhait de voir la promesse donnée à Paris relative à 100M$ soit une réalité. L’objectif étant d’accompagner le continent africain et d’autres pays pour leur permettre d’opter pour des choix énergétiques en accord avec ce qui a été décidé à Paris.