Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances a participé à la 2eme réunion des fonds d’investissements souverains, membres de la BID : 12/04/2016

Le Ministre de l’Economie et des Finances a participé à la 2eme réunion des fonds d’investissements souverains, membres de la BID

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Économie et des Finances, a participé, Mardi 12 avril 2016 à Rabat, à la séance d’ouverture des travaux de la deuxième réunion des fonds d’investissements souverains des pays membres de la Banque Islamique de Développement, qui se déroule au Maroc.

Lors de son intervention, Monsieur BOUSSAID a indiqué que cette rencontre constitue un cadre exceptionnel, vu le rôle primordial que jouent ces fonds souverains dans le financement et l’accompagnement des grands projets d’investissement.

Monsieur BOUSSAID a également rappelé l’objectif assigné à la création des fonds souverains par les pays riches disposant d’excédents budgétaires, qui est celui d’investir à long termes dans des projets rentables et de diversifier les sources de richesses et de développement dans ces pays.

Il a également affirmé que certains pays qui ne relèvent pas du club des pays riches, ont également créé des fonds stratégiques pour l’investissement auxquels ont été affectés des ressources financières importantes du budget général dans le but d’accélérer le développement économique et de soutenir la réalisation des politiques sectorielles de ces pays et la préparation d’un cadre adéquat pour la création de partenariat avec d’autres fonds souverains.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre a indiqué que les politiques publiques commencent à prendre en considération les fonds souverains, considérés comme étant un acteur essentiel dans l’accompagnement des stratégies publiques qui a pour objectif de soutenir le développement économique et social.

Par ailleurs, Monsieur BOUSSAID a attiré l’attention des participants sur la question stratégique posée aujourd’hui concernant le positionnement actuel des fonds souverains et par rapport aux défis rencontrés par la société.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre considère que ces fonds pourraient jouer un rôle important, en participant en tant qu’investisseur, au processus de sortie de la crise économique internationale ainsi que dans le cadre des engagements de la COP 21 pour le développement.

Monsieur le Ministre a affirmé que ces interrogations méritent un débat profond et ouvre les perspectives pour des partenariats entre les pays et les fonds.

La réunion des fonds souverains a été également l’occasion pour Monsieur le Ministre de donner un aperçu sur les efforts déployés par le Royaume du Maroc depuis l’accession de SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI –Que DIEU le Glorifie- au Trône, pour réaliser un développement économique globale et intégré qui est particulièrement manifesté, à travers la mise en place d’un cadre encourageant et adapté à l’investissement; le développement du secteur financier qui est la source essentielle pour le financement de l’investissement ; et la réalisation d’une infrastructure de base moderne qui favorise les affaires.

Dans ce cadre, Monsieur le Ministre a mis en relief les efforts déployés pour améliorer le climat des affaires pour répondre aux aspirations des citoyens et des opérateurs économiques aussi bien locaux qu’étrangers ainsi que pour la mise en en place des stratégies sectorielles ambitieuses permettant aux entrepreneurs d’avoir une vision prospective.

Concernant la modernisation du secteur financier, Monsieur BOUSSAID a précisé que les réformes menées ont concerné l’amélioration du niveau de l’épargne et son acheminement vers le financement de l’investissement de manière efficace. Dans ce registre, Monsieur le Ministre a cité le pôle financier de Casablanca qui a fait du Maroc un centre financier régional qui ambitionne de jouer un rôle stratégique et de rapprocher les intervenants des opportunités d’investissements offertes par le continent africain.

Pour ce qui a trait à l’infrastructure de base moderne conçue de manière à favoriser les affaires, Monsieur le Ministre a signalé celles spécifiques aux autoroutes, aux ports, aux services logistiques et au transport aérien.

Il a souligné que ces changements ont introduit un changement profond dans la structure de l’économie marocaine, précisant qu’ils ont également mis en exergue des besoins important en termes d’investissement dans les domaines de l’infrastructure, de l’énergie, de l’industrie, de l’agriculture et du tourisme.

Pour Monsieur le Ministre, ces besoins présentent des occasions pour les investisseurs institutionnels à la recherche d’investissements à long terme. Il a ainsi affirmé que le Maroc ambitionne de développer le partenariat public-privé et de mobiliser les nouvelles sources de financement notamment de la part des investisseurs institutionnels, et la création d’un partenariat avec les fonds souverains et les fonds internationaux d’investissement.

Monsieur le Ministre a par ailleurs, précisé qu’il serait plus bénéfique pour les fonds souverains d’orienter leurs interventions vers les stratégies qui prennent en considération les besoins spécifiques à chaque pays et l’environnement international ainsi que les grands défis auxquels sont confrontés nos sociétés.

​Enfin, Monsieur le Ministre a appelé les fonds souverains à renforcer cette dynamique et a invité les institutions financières internationales en l’occurrence la BID, à l’accompagner pour plus de coopération régionale et pour un développement global.