Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre du Tourisme co-président, la cérémonie de signature d’un protocole d’entente relatif à la mise en place d’un fonds de garantie dédié aux projets touristique : 28/01/2016

Le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre du Tourisme co-président, la cérémonie de signature d’un protocole d’entente relatif à la mise en place d’un fonds de garantie dédié aux projets touristique

​Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, et Monsieur Lahcen HADDAD, Ministre du Tourisme, ont co-présidé, le jeudi 28 janvier 2016 à Rabat, la cérémonie de signature d’un protocole d’entente relatif à la mise en place d’un Fonds de Garantie dédié aux projets touristiques.  

Cette cérémonie a été marquée par la​ présence du Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Monsieur Moulay Hafid ELALAMY, le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Intérieur Charki DRAISS, le Ministre Délégué chargé des Petites Entreprises et de l’Intégration du Secteur Informel,  Mamoun BOUHDOUD, le Président du Groupement Professionnel des Banques du Maroc GPBM, Monsieur Othman BENJELLOUN et le Président de la Confédération Nationale du Tourisme, Monsieur Abdellatif KABBAJ. 

Galerie Photos
                                             ::..  Galerie photos​ ..::

Dans son intervention, le Ministre de l’Economie et des Finances a mis en avant l'importance du secteur touristique en termes de création de richesse et d'emploi, et d'opportunités d'investissement et de développement qu'il offre, notant que ce Fonds de garantie devra permettre de générer un volume d'investissement de 14 milliards de dirhams.

Monsieur BOUSSAID a, par ailleurs, attiré l’attention sur les efforts déployés par l'Etat visant à accompagner et à financier les entreprises opérant dans le secteur touristique, évoquant en particulier le Fonds marocain de développement touristique, le "Fonds de garantie PME", ainsi que le Fonds de cofinancement "Renovotel". Il a à cette occasion, invité les professionnels à investir ‘maintenant’ dans le secteur touristique afin de lui enclencher une nouvelle dynamique de développement. 
Monsieur le Ministre a précisé également que le protocole d’entente relatif à la mise en place d’un Fonds de Garantie dédié aux projets touristiques, objet de la cérémonie de signature, traduit la volonté du Gouvernement de renforcer son soutien au secteur du tourisme et de l’accompagner  dans son processus de développement.

S'exprimant à cette occasion, M. Haddad a indiqué qu'en absence d'un mécanisme de garantie adapté aux projets touristiques stratégiques d'envergure dont la moyenne d'investissement dépasse 100 MDH, les banques ont continué d'"apercevoir les projets touristiques comme risqués notamment pour les projets d'animation et les projets d'hébergement dans les destinations émergentes dont les stations balnéaires intégrées font partie", relevant, dans ce sens, que ce Fonds de garantie permettra de donner confiance aux banques et aux investisseurs sur leur implication dans les projets des stations balnéaires.

Il a également fait savoir que son département œuvre en collaboration avec le Ministère de l'Economie et des Finances pour la mise en place d'un mécanisme de primes d'investissement visant à soutenir l'investissement touristique et l'orienter vers les territoires moins développés ou émergents, ainsi que vers les nouvelles opportunités de développement.

Pour sa part, le Président du GPBM a souligné que les banques s’engagent à promouvoir le financement bancaire des investissements touristiques entrant dans le cadre de ce mécanisme. Il a également attiré l’attention sur la nécessité de bien choisir les sites et a invité les professionnels à mettre en place un véritable management de projets.  

Signé par le Ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed BOUSSAID, le Ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, le Président du groupement professionnel des Banques du Maroc (GPBM), Othman Benjelloun, le directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), Hicham Zanati Serghini, et le président du directoire de la Société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT), Imad Barrakad, ce protocole d'entente vise à mettre en place un mécanisme destiné à garantir les prêts bancaires accordés pour la réalisation des projets d'hébergement et/ou d'animation touristique de taille moyenne et grande, tout en assurant aux entreprises touristiques la garantie de leurs prêts bancaires à moyen et long termes.

Dédié notamment aux projets touristiques du plan Azur (balnéaire) sur la période 2015-2020, ce Fonds de garantie sera doté d'un budget de 400 millions de dirhams (MDH) pour la période 2016-2020. Un montant qui sera couvert à hauteur de 300 MDH par l'Etat et à hauteur de 100 MDH par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social.

Ce Fonds de garantie, qui vient compléter l'architecture globale en matière de mobilisation des ressources financières en fonds propres et en dettes bancaires mis en place depuis le démarrage de la Vision 2020, permettra de donner un nouveau souffle aux projets se trouvant en zone émergente non encore réalisés.
Afin d'accompagner le développement des stations Azur, la quotité de garantie est plus attractive pour les projets situés dans les stations balnéaires intégrées du "Programme Azur 2020" soit 60% du crédit en principal contre 50 % pour les projets situés en dehors desdites stations.

Ainsi, ce nouvel outil permettra de remédier à la problématique d'octroi de la dette par les banques en participant au risque supporté par ces dernières avec un plafonds de risque allant jusqu'à 50 MDH par projet et 350 MDH par station en cas de défaillance de l'investisseur. Il vient en complément de l'offre de garantie accordée par le "Fonds de garantie PME" ciblant les projets de taille inférieure avec un plafond d'engagement par projet de 10 MDH. 

Il permettra de réduire, à moyen et long terme, le niveau de risque auquel sont exposées les banques qui accorderont plus de crédits et favorisera la création d'emplois (près de 50.000 emplois, dont 10.000 emplois directs).

La gestion de ce nouveau mécanisme a été confiée à la Caisse Centrale de Garantie dans le cadre d’une convention de gestion conclue avec l’Etat.  

Le protocole d'entente prévoit également l'institution d'un comité de suivi regroupant des représentants du Ministère de l'Economie et des Finances, du Ministère du Tourisme, de la SMIT, du GPBM et de la CCG pour la mise en œuvre de ce mécanisme. ​