Détail de l'actualité

Monsieur Mohammed BOUSSAID a présidé la cérémonie de signature du mémorandum d’entente pour la démutualisation de la Bourse de Casablanca : 25/11/2015

Monsieur Mohammed BOUSSAID a présidé la cérémonie de signature du mémorandum d’entente pour la démutualisation de la Bourse de Casablanca

Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l’Economie et des Finances, a présidé le mercredi 25 novembre 2015 à Casablanca, la cérémonie de signature du Mémorandum d'entente relatif au schéma d’ouverture du capital de la Bourse.
 

Dans une déclaration à la presse, le Ministre de l’Economie et des Finances a précisé que l’ouverture du capital de la Bourse de Casablanca appelée aussi communément démutualisation vise à changer le tour de table.

«L’actionnariat de la Bourse, étant constitué principalement des sociétés d’intermédiation boursière, à travers cet accord nous allons impliquer l’ensemble des intervenants sur le marché, notamment les banques, les assurances, la CDG et CFC à travers un noyau dur stabilisé qui va gérer la société de Bourse de Casablanca et qui va définir aussi sa stratégie pour qu’elle soit une Bourse plus liquide, plus performante, plus solide et plus crédible», a affirmé Monsieur BOUSSAID.

BVC

Monsieur le Ministre a par ailleurs, expliqué aux médias que la répartition, comme constituée aujourd’hui, vise à terme à drainer ou à attirer un partenaire étranger d’où la présence de la CDG à travers une participation de 25% alors qu’elle a en fait une participation de 5% et porte les 20% en attendant un partenaire stratégique qui va amener la technologie, le savoir-faire et qui va permettre à la bourse de Casablanca de réussir son ambition qui est une ambition régionale et continentale.

« Une ambition nationale certes, à travers toute la dynamique que la Bourse doit retrouver au niveau de notre marché intérieur, mais également continentale, à travers l’ensemble des associations et des accords que la Bourse est appelée à signer dans le futur », a souligné Monsieur le Ministre qui a ajouté : « Pour nous, il s’agit d’une étape importante, un tournant et un nouveau départ pour la Bourse de Casablanca.

La présence de ces actionnaires est un gage de la réussite de cette nouvelle réforme ».

Monsieur le Ministre a également affirmé que ce tournant que connait la Bourse de Casablanca, a été défini par SM LE ROI que DIEU le GLORIFIE, afin de permettre au Royaume de passer à un nouveau palier de croissance inclusive et de s’ouvrir sur le continent africain dans le cadre d’une approche de co-développement et de co-émergence de nos pays.