Détail de l'actualité

M. El Azami El Idrissi appelle la BID à engager davantage de soutien aux secteurs stratégiques dans les pays membres : 12/06/2015

M. El Azami El Idrissi appelle la BID à engager davantage de soutien aux secteurs stratégiques dans les pays membres

​Le Ministre délégué chargé du budget, M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI​, a appelé, mercredi 11 juin 2015 à Maputo (Mozambique), la Banque Islamique de Développement (BID) à engager davantage de soutien aux secteurs stratégiques dans les pays membres et à accompagner les grands projets structurants.

M. El Azami qui intervenait lors des travaux de la 40ème réunion annuelle du Conseil des gouverneurs du groupe de la BID consacrée à l'examen des rapports annuels des activités des institutions du groupe et l'approbation des états financiers de la Banque et de ses comptes définitifs, a également recommandé à la BID de diversifier les sources de croissance et de renforcer la compétitivité des unités de production, en vue de favoriser les conditions de développement économique et social.

Le ministre a, de même, plaidé pour l'appui des investissements et des flux financiers entre les pays musulmans ainsi que pour la mise en œuvre du partenariat public-privé en tant que catalyseur de développement et de création d'emplois.

Il a, par ailleurs, appelé à consacrer les excédents du capital de la Banque à l'appui de la dimension sociale du développement dans les pays membres, dans le but d'améliorer les conditions de vie des habitants et les prestations médicales et éducatives qui lui sont offertes.

Le ministre délégué a exhorté aussi la Banque à aider les pays membres à faire face aux défis relatifs au chômage et aux disparités sociales et économiques, tout en mobilisant les ressources financières nécessaires au financement des projets de développement conjoints aussi bien au niveau bilatéral que multilatéral dans les différents domaines.

La BID a été fondée en 1975 par les pays membres de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) dans le but de financer le développement à travers notamment la contribution aux capitaux, l'octroi de crédits, le financement de projets privés et la promotion des échanges commerciaux entre les pays membres.

Depuis sa création et jusqu'à 2014, la Banque a octroyé un montant de plus de 7,3 milliards de dollars au Maroc pour financer essentiellement des projets de développement et des opérations de commerce extérieur et d'assistance technique.

Les interventions de la BID au Royaume ont concerné des secteurs vitaux de l'économie nationale tels que les barrages, l'irrigation, le développement agricole, les autoroutes, l'alphabétisation, l'électrification rurale et l'alimentation en eau potable des populations rurales.

Source : MAP​