Détail de l'actualité

Monsieur BOUSSAID: « drainer et stimuler les investissements et faciliter la mission des investisseurs doit être l'une de nos priorités » : 24/12/2014

Monsieur BOUSSAID: « drainer et stimuler les investissements et faciliter la mission des investisseurs doit être l

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mohammed BOUSSAID, a participé le mercredi 24 décembre 2014 à la Commission interministérielle des investissements, tenue à Rabat sous la présidence du Chef du Gouvernement, Monsieur Abdelilah BENKIRANE.

A cette occasion, 32 projets de conventions d'investissement ont été approuvés pour une enveloppe globale de 15,5 milliards de dirhams (MMDH).

Dans une déclaration à la presse, le Ministre de l’Economie et des Finances a affirmé que ces investissements devraient générer plus de 4.000 emplois stables et directs et que le secteur de l'industrie s'accapare la part du lion avec 11,76 MMDH. Monsieur BOUSSAID estime qu’il s’agit d’une transformation qualitative qui s'explique par la politique nationale de développement industriel.

«La loi de finances 2015 prévoit plusieurs mesures pour encourager les investissements, notamment la réduction du seuil d'investissement destiné à l'acquisition des biens d'équipement, matériel et outillages bénéficiant de l'exonération du droit d'importation de 250 à 100 millions de dirhams (MDH) et le prolongement de la durée d'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée sur l'acquisition des biens d'investissements aussi bien à l'intérieur qu'à l'importation de 24 à 36 mois », a précisé Monsieur le Ministre.

Monsieur BOUSSAID estime qu’en dépit de son importance, le montant de 15,5 milliards de dirhams, ne reflète pas la capacité réelle du Maroc à drainer des investissements, vu le développement de l'offre internationale en la matière et les opportunités offertes par notre pays ainsi que ses besoins ». Il a ainsi appelé les institutions concernées par la promotion des investissements et l'accompagnement des investisseurs à faire preuve de plus de dynamisme dans la recherche des investisseurs et à les orienter vers les secteurs les moins exploités.

"Drainer et stimuler les investissements et faciliter la mission des investisseurs doit être l'une de nos priorités", a-t-il souligné.

En 2013, la Commission interministérielle des investissements avait approuvé 40 projets de conventions d'investissement pour une enveloppe globale de 42 MMDH