Détail de l'actualité

Monsieur BOUSSAID estime que les villes africaines sont appelées à jouer un rôle central sur les plans économique et social : 11/12/2014

Monsieur BOUSSAID estime que les villes africaines sont appelées à jouer un rôle central sur les plans économique et social

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mohammed BOUSSAID, a présidé le jeudi 11 décembre 2014 à Marrakech, la cérémonie officielle d’ouverture du Sommet REsolution Afrique tenue sous le thème: « Financer les villes Africaines: Agendas, Alliances § Solutions ».

Dans son discours, Monsieur le Ministre a affirmé que le Sommet est un moment fort de mobilisation et d’échanges entre les parties prenantes actrices du développement urbain, pour construire ensemble les solutions financières les plus efficaces et les plus adaptées aux réalités des villes africaines. Il a souligné à cet égard, que l’urbanisation a pris une ampleur sans précédent ces dernières années. «Les populations urbaines ont plus que quadruplé durant les 60 dernières années. Actuellement, près de la moitié de la population mondiale vit dans les villes, et à l’horizon 2030, environ 60% de la population mondiale vivra en zone urbaine», a-t-il précisé.

Le cas du Maroc, qui n’a pas échappé à ce phénomène, a été cité par Monsieur le Ministre soulignant ainsi que le taux d’urbanisation est passé de 29% à 59% entre 1960 et 2013.

«Même si elles ne représentent que 2% de la superficie de notre territoire national, les villes au Maroc sont la source de création de 75% de nos richesses économiques (PIB) et la destination de 70% des investissements effectués dans notre pays», a ajouté Monsieur BOUSSAID.

Monsieur le Ministre a attiré par ailleurs, l’attention sur les actions et politiques adoptées par le Maroc au cours de cette dernière décennies qui se sont traduites par un ensemble de programmes structurants. Il  a cité à cet égard, le programme national «Villes sans bidonvilles » (VSB) qui a éradiqué depuis 2004 toutes les bidonvilles de 51 villes et centres urbains; le programme de mise à niveau urbaine qui vise à améliorer l’attractivité des villes marocaines, à renforcer leurs infrastructures socio-économiques et à rehausser la qualité des services publics.

Et pour contribuer au financement de ces programmes et le programme VSB, Monsieur le Ministre a parlé de la mise en place par l’Etat marocain du «Fonds Solidarité Habitat et Intégration Urbaine». Il a également mis en relief la nouvelle génération de politiques publiques à savoir «La politique de la Ville», adoptée depuis 2012 et qui a pour objectif d’assurer la transition progressive des villes marocaines vers des projets urbains intégrés.

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a été également cité par Monsieur BOUSSAID comme étant un programme d’envergure et permanent, lancé en 2005 pour faire face aux enjeux sociaux qu’engendre la croissance urbaine.   

Précisant que les régions et les villes africaines sont appelées à jouer un rôle central, en tant que véritable moteur de production économique, de valorisation de la richesse nationale et de promotion de l’équité et du bien-être social, Monsieur le Ministre a affirmé que le Maroc est en cours de lancement d’une réforme de régionalisation avancée et de décentralisation. Pour Monsieur BOUSSAID, cette réforme devrait favoriser dans une large mesure, les dimensions économique et sociale nécessaires à l’implantation des entreprises, au développement de l’activité économique, à l’attraction des investissements, des  compétences et des financements pour la création de la valeur ajoutée économique.

Concluant son discours, le Ministre de l’Economie et des Finances a affirmé que la perspective de mise en place de ce nouveau modèle national de régionalisation avancée et de décentralisation, est appelée à constituer un tournant majeur dans les modes de gouvernance territoriale  et une option résolue pour la consolidation du développement intégré et solidaire des territoires marocains.