Détail de l'actualité

La 4ème édition CHEDE-MED inaugure ses travaux au Maroc : 28/11/2014

La 4ème édition CHEDE-MED inaugure ses travaux au Maroc

Le Royaume du Maroc a abrité du 26 au 28 novembre 2014 à Rabat la session inaugurale de la quatrième édition 2014-2015 du Cycle des Hautes Etudes pour le Développement Economiques en Méditerranée (CHEDE-MED).


Tenue sous le thème : « La Méditerranée dans 10 ans : Quelle Stratégie de croissance ?», ce cycle annuel de rencontres est organisé conjointement par les instituts de formation des Ministère de l’Economie et des Finances  de l’Espagne, de la France, de l’Italie, du Maroc du Liban et de la Tunisie.

Le séminaire inaugural de cette 4ème édition du CHEDE-MED, organisée par l’Institut des Finances du Ministère marocain de l’Economie et des Finances autour des « stratégies nationales de développement économique du Maroc », a vu la participation d’une quarantaine de hauts responsables du secteur public et des dirigeants du secteur privé des pays partenaires du CHEDE-MED, à savoir l’Espagne, la France, l’Italie, le Maroc, le Liban et la Tunisie.

La partie marocaine a été présente avec force à cette session. L’ouverture du séminaire a été marquée par la présence du Secrétaire Général par intérim du Ministère de l’Economie  et des Finances, Monsieur Benyoussef SABONI, du Directeur des Affaires Administratives et Générales, Monsieur Hamid CHAIBI, du Directeur des Etudes et des Prévisions Financières, Monsieur Mohamed Chafiki, de l’Adjoint du Directeur des Affaires Administratives et Générales, chargé du Pôle Modernisation, Monsieur Mohamed El Kharmoudi.

Dans son discours,  le Secrétaire Général du MEF a qualifié le CHEDE-MED de plateforme d’échange, de partage et de dialogue qui permet annuellement, depuis 2010, à travers la discussion de problématiques communs à la région méditerranéenne, de mieux comprendre les réalités et les contraintes qui s’imposent aux uns et aux autres, d’échanger leurs points de vue, de mutualiser leurs expériences, et de développer et enrichir leurs réseaux.  

Monsieur SABONI  qui a introduit les politiques sectorielles menées par le Royaume du Maroc pendant ces dernières années, a mis en relief le modèle économique marocain qui a permis au Maroc de réaliser un niveau de croissance conforme à son potentiel de croissance et de passer l’épreuve de la crise économique et financière qui a secoué le monde. « Le processus de diversification du tissu productif et de spécialisation dans des secteurs à forte valeur ajoutée, la politique des grands chantiers, l’important effort budgétaire aux profit des secteurs sociaux et la dynamique des réformes structurelles et institutionnelles ont permis à notre pays d’accéder à un nouveau palier de croissance », a affirmé Monsieur le Secrétaire Général. Monsieur Saboni a également précisé que cette tendance a été accompagnée par la mise en place et le développement des stratégies sectorielles, clairement conçues et favorisant la participation du secteur privé.

Les participants à ce séminaire inaugural de la quatrième édition 2014-2015 du Cycle des Hautes Etudes pour le Développement Economiques en Méditerranée, ont été également au rendez-vous avec d’autres sujets liés à la thématique retenue pour cette session spécifique au Maroc. Le Directeur des Etudes et des Prévisions Financières, Monsieur Mohamed Chafiki, a exposé devant les auditeurs et les auditrices marocains et étrangers les facteurs qui sont à l’origine d’une évolution significative de l’économie marocaine, et qui ont favorisé une double transition sectorielle et spatiale dans le Royaume. Il a également mis en exergue l’émergence de certains secteurs qui ont contribué de façon sensible à la modernisation du tissu productif marocain ainsi que les choix stratégiques et les réformes menées en phase avec les évolutions en cours.

Pour sa part, le Secrétaire Général du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Monsieur Driss Guerraoui, a fait un exposé sur « La croissance inclusive au Maroc ». Le conférencier a estimé que le choix de ce sujet s’est avéré opportun puisque le Maroc qui a tenu à développer son économie à travers une politique industrielle innovante intégrant des secteurs à haute valeur ajoutée tels que ceux de l’aéronautique, de l’automobile et de l’électronique, a eu le souci de la croissance inclusive dans le sens où il s’est intéressé à des espaces mais aussi à des régions en vue de booster le développement humain. 

Par ailleurs, les participants ont suivi avec un intérêt particulier les présentations faites par les représentants des Départements ministériels et qui ont porté sur les thématiques suivantes :

  • Les grands projets d’infrastructures au service du développement économique et social au Maroc ;
  • Les stratégies nationales industrielles: le Plan d’accélération Industrielle 2014-2020;
  • La stratégie énergétique au Maroc ;
  • Le tourisme, modèle de développement économique, social et culturel du Maroc-vision 2020- ;
  • Le plan Maroc vert ;
  • Les outils de financement ;
  • Les grands chantiers de rénovation  de la région Tanger-Tétouan.

Le programme du séminaire comprenait également d’autres activités. Les auditeurs et les auditrices ont eu ainsi l’occasion d’effectuer une visite guidée aux installations industrielles du Port de Jorf Lasfer où les responsables de l’OCP ont donné les explications nécessaires sur le processus de transformation du phosphate, sur les partenariat conclus avec un certain nombre de pays importateurs du phosphate marocains, ainsi que sur les projets de développement que connaissent les installations de Jorf Lasfer. Les participants ont également effectué une visite  à l’Agence pour l’Aménagement de la Valée du Bouregreg où ils avaient pris connaissance des grands projets de développement de la région Rabat-Salé. Enfin, une visite guidée leur ont été organisée au Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain de Rabat.

Galerie