Détail de l'actualité

Forum pour le Développement en Afrique: L'intégration financière régionale, la solution idoine pour le développement financier de l'Afrique : 15/10/2014

Forum pour le Développement en Afrique: L

L'intégration financière régionale est la solution idoine qui permettra de mutualiser les efforts en faveur du développement financier en Afrique, a souligné, mardi 14 octobre 2014 à Marrakech, Mme Lamia Merzouki, la directrice Stratégie et partenariat au pôle financier, Casablanca Finance City (CFC).

"Il est nécessaire d'instaurer une coopération entre les autorités et les régulateurs des marchés financiers africains, d'harmoniser les réglementations des marchés des capitaux et d'aller vers une alliance des bourses régionales", selon Mme Merzouki, qui s'exprimait lors d'une séance sur les marchés financiers, organisée dans le cadre de la 9ème édition du Forum pour le développement de l'Afrique.

Ces démarches sont importantes dans un contexte africain marqué par des marchés financiers "petits, étroits, fragmentés et qui manquent de taille critique, ainsi que par un manque de liquidité", a-t-elle noté.

La responsable, qui a souligné que "l'intégration financière ne peut être déconnectée de l'économie réelle", a mis en exergue les efforts de la CFC pour favoriser cette intégration.

Elle a précisé, à cet égard, que le pôle financier de Casablanca a mis en place un cadre légale approprié aux cadres des marchés panafricains, abrité le Fonds Africa 50, dédié au financement des infrastructures en Afrique, et travaille sur la cotation des titres étrangers et des PME.

Pour leur part, Boubker Jai et Laïdi El Wardi, respectivement directeur général d'Attijariwafa Bank et directeur général de la Banque centrale populaire, ont évoqué la double cotation, précisant que ce mécanisme permet plus de clarté et de visibilité pour la société cotée, de diversifier les actionnaires et d'améliorer la liquidité, mais il a l'inconvénient d'un coût très élevé.

Ils ont appelé, à cette occasion, au développement des PME, largement majoritaires sur le continent, pour qu'elles puissent trouver un financement pour leur développement sur les marchés financiers et faire leur entrée dans ces marchés sans tracas.

Organisé par la Commission économique des Nations-unies pour l'Afrique (CEA), sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 9ème Forum pour le développement de l'Afrique vise à renforcer la capacité de l'Afrique à rechercher des mécanismes de financement novateurs comme une alternative réelle au financement du développement de transformation en Afrique.

Cet événement, qui se tient du 12 au 16 octobre dans la ville ocre, offre une plateforme aux parties prenantes africaines pour partager des connaissances et participer à des débats approfondis sur divers sujets se rapportant notamment à "la mobilisation des ressources nationales", aux "flux financiers illicites", aux "capitaux privés" et aux "nouveaux types de partenariat".

Source: MAP