Détail de l'actualité

Séminaire de clôture du projet de Jumelage institutionnel entre les Inspections générales des Finances du Maroc, de la France et du Portugal : 24/09/2014

Séminaire de clôture du projet de Jumelage institutionnel entre les Inspections générales des Finances du Maroc, de la France et du Portugal

Au terme de l'exécution du projet de jumelage institutionnel de l'Inspection générale des finances marocaine avec ses homologues française et portugaise, un séminaire de clôture du projet s'est tenu le 23 septembre 2014, sous la présidence de Monsieur Mohammed BOUSSAID, Ministre de l'Economie et des Finances du Royaume du Maroc accompagné de Monsieur Idriss El AZAMI EL IDRISSI, Ministre délégué chargé du Budget. Ont participé à ce séminaire :
  • Monsieur Rupert JOY, Ambassadeur de l'Union Européenne;
  • Monsieur Kamal EL MAHDAOUI, Directeur de l'Unité d'appui au programme (UAP3A) au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération du Maroc,
  • Monsieur Philippe BAUDRY, Chef du Service économique régional représentant de l'Ambassade de France à Rabat ;
  • Monsieur Rui CORDOVIL, Conseiller à l'Ambassade du Portugal à Rabat;
  • Monsieur Benyoussef SABONI, Inspecteur général des finances, Chef de projet du pays bénéficiaire ;
  • Monsieur Eric GISSLER, Inspecteur général des finances à l'IGF Française, Chef de projet des Etats membres;
  • Madame Maria Isabel CASTELAO SILVA, Inspecteur général des finances adjoint à l'IGF portugaise, Chef de projet junior.

Ont également participé au séminaire M. Eric JAUSSET, Conseiller résident du jumelage, M. Khalid BENDAOU, son Homologue de l'IGF du Maroc, les inspecteurs des finances particulièrement impliqués dans le projet, les experts français et portugais et les représentants de la délégation de l'Union européenne et des ambassades concernées.

Il y a lieu de rappeler que le projet de jumelage visait les trois objectifs suivants :

  • Accompagner le Royaume du Maroc dans le processus d'amélioration de ses capacités institutionnelles, afin de mieux répondre aux exigences de la bonne gouvernance des finances publiques et de la transparence financière, de la moralisation de la gestion publique ainsi qu'à celles de la modernisation administrative et de la performance publique.
  •  Renforcer, moderniser et professionnaliser les capacités d'audit, de contrôle, d'évaluation des politiques publiques exercés par l'I.G.F. sur les entités relevant de son champ de compétence en tenant compte des évolutions récentes de la modernisation de la gestion des finances publiques.

Ce projet, financé par un don de l'Union Européenne de 1,2 millions d'euros, a été exécuté en deux années et a concerné les trois composantes suivantes :

  • élaboration d'une nouvelle stratégie, révision de l'organisation et mise en conformité du cadre législatif et réglementaire de l'IGF ;
  • confection des outils informatiques et d'audit et des programmes de travail nécessaires au bon exercice des missions et des responsabilités de l'IGF ;
  • montée en compétence des inspecteurs des finances par le biais de la formation et de stages pratiques dans les pays partenaires.
  • L'exécution de ce projet a été satisfaisante sur les plans de l'atteinte des objectifs dans les délais impartis et du respect du budget alloué (budget consommé de 980.000 Euros).
Ce projet d'envergure a nécessité la mobilisation de 46 experts pour 477 hommes/jours et de 66 inspecteurs des finances du côté marocain ; ce qui a permis, notamment, les réalisations suivantes :
  • l'élaboration de la stratégie et du schéma directeur ainsi que le plan de formation y afférent et la mise à jour des textes relatifs à l'IGF ;
  • la confection des outils d'audit et d'évaluation ;
  • le renforcement du système d'information de l'IGF ;
  • la formation de tous les inspecteurs des finances pour un total de 1342 jours de formation ;
  • la réalisation de 25 stages d'immersion et trois voyages d'études dans différentes administrations de France et du Portugal.

Au terme de ce séminaire, Monsieur le Ministre de l'Economie et des Finances, a insisté sur la nécessité de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de pérenniser les acquis du projet de jumelage et a remercié l'ensemble des participants pour leur présence et leur implication dans ce projet stratégique pour la gouvernance financière au Maroc.

​Interventions: