Détail de l'actualité

8ème édition du colloque international des finances publiques : 15/09/2014

8ème édition du colloque international des finances publiques

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Monsieur Mohammed BOUSSAID, a présidé, le vendredi 12 septembre 2014 à Rabat la séance d'ouverture de la VIII édition du Colloque International des Finances Publiques, qui se déroule cette année sous le thème: "L'Etat territorial au Maroc et en France: quelles synergies entre les finances de l'Etat et les finances des collectivités territoriales?".

Dans son discours d'ouverture, Monsieur le Ministre estime nécessaire la poursuite des efforts de consolidation des fondamentaux des économies nationales et le renforcement des stratégies de veille et de vigilance sur la situation des finances publiques et ce, malgré les promesses de reprise économique et financière au niveau mondial. " En dépit de lueurs prometteuses de reprise économique et financière au niveau mondial qui commencent à dessiner une réelle sortie de crise, tout n'est pas encore définitivement gagné, comme le prouvent d'ailleurs les derniers chiffres de la croissance économique dans certains pays de l'Europe, premier partenaire économique de notre pays ", a-t-il affirmé.

Evoquant le cas du Maroc, Monsieur BOUSSAID a affirmé que le Royaume, a pu dans une large mesure, juguler les effets de la crise économique et financière internationale et réguler les aléas d'un environnement régional encore perturbé. "On peut affirmer aujourd'hui, que notre pays a pu dans une large mesure, juguler les effets de la crise économique et financière internationale et résister fortement à ces perturbations et agitations grâce à la force de ses instructions aux réformes multidimensionnelles engagées depuis le début des années 2000 et à l'anticipation et les réformes adéquates mises en place comme réponse à ce cycle de crise économique", a souligné Monsieur le Ministre.

Monsieur Boussaid a également avancé que le Royaume a pu montrer une certaine résilience de son économie par rapport aux effets de la crise internationale, grâce à une stratégie de pilotage qui s'est avérée concluante en termes de renforcement de la confiance, de la compétitivité et de l'attractivité de notre économie et de sauvegarde des équilibres fondamentaux des finances publiques.

" L'évolution positive des indicateurs économiques et de finances publiques est d'ailleurs reconnue par nos partenaires étrangers et les organismes financiers internationaux, qui salUent le modèle de développement économique du Maroc ", a affirmé le Ministre de l'Economie et des Finances qui a avancé pour preuves :

  • la confirmation de la notation souveraine du Maroc dans la catégorie de l'investment-grade, avec une perspective stable ainsi que le renouvellement de la ligne de précaution et de liquidation par le Fonds monétaire international ;


  • le recours réussi de notre pays au marché financier international, avec l'excellente opération d'émission de bons pour un milliard d'euros à des conditions très avantageuses en termes de durée et de taux d'intérêts ;


  • et l'étude sur la confiance économique des consommateurs menée par le centre de recherche américain " Gallup " au titre de l'année 2013, qui a révélé que le Maroc est le seul pays de la région Afrique du Nord et Moyen Orient (MENA) qui présente un indice positif en matière de confiance économique des consommateurs.

Monsieur le Ministre a par ailleurs, expliqué aux participants que l'évolution positive que connait l'économie marocaine est d'abord le résultat de la vision éclairée, des choix stratégiques et des hautes orientations de SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI, que Dieu l'Assiste ; c'est également le résultat d'un mode de gouvernance économique et financier pertinent, d'un dispositif opérationnel et toujours renouvelé d'anticipation et de maîtrise des équilibres macro-économiques et financiers du pays. Et enfin, le résultat du dynamisme et du volontarisme des opérateurs économiques.

"Je crois fermement dans le rôle de l'entreprenariat, comme véhicule majeur et fer de lance pour le développement de la croissance économique et la création de la richesse, paradigmes seuls à même de permettre à notre pays de rétablir définitivement et durablement ses équilibres macro-économiques et financiers ", a affirmé Monsieur BOUSSAID.

Toutefois, Monsieur le Ministre estime que les embellies enregistrées jusqu'à présent au niveau des indicateurs économiques et de finances publiques ne doivent pas pour autant, faire oublier qu'il faut continuer sur la même voie et avec la même détermination pour asseoir et mettre en œuvre les réformes institutionnelles et structurelles. Il a à cet effet, lancé un appel pour œuvrer ensemble et dans le cadre d'une approche toujours participative fondée sur le dialogue et l'efficacité, pour l'accélération de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, de la réforme judiciaire, de la refonte de la loi organique des finances, de la réforme du système des retraites et de la poursuite de la réforme de la compensation et de la réforme fiscale. De même qu'il a appelé au renforcement de la compétitivité de l'entreprise nationale, à l'accélération et l'intégration du rythme de réalisation des politiques sectorielles, à l'accélération de la transformation industrielle et avec un intérêt de premier ordre à la consolidation de la cohésion sociale, à la réduction des disparités, à la promotion de l'emploi, et à la mise en place des bases d'une politique économique sociale et solidaire efficiente, intégrée et équitable.

Il est à souligner que les travaux du colloque ont eu lieu les 12 et 13 septembre 2014 à la Trésorerie Générale du Royaume. La thématique du colloque a été débattue dans le cadre d'un programme structuré autour de trois tables-ronde :

  • La première table-ronde a été consacrée au thème des Finances Publiques et du Développement local au Maroc et en France ;
  • La seconde table-ronde a été animée autour de la question de l'autonomie financière locale au Maroc et en France ;
  • La troisième table-ronde a débattu du thème des solidarités financières entre l'Etat et les Collectivités territoriales au Maroc et en France.


A votre disposition :