Détail de l'actualité

Un accord-cadre sur l’intégration régionale et le co-développement signe par M. Boussaid lors de la visite royale à Tunis : 31/05/2014

Un accord-cadre sur l’intégration régionale et le co-développement signe par M.  Boussaid lors de la visite royale à Tunis

Le Ministre de l'Economie et des Finances, Monsieur Mohammed Boussaid, et son homologue Tunisien, Monsieur Hakim Benhamouda, ont procédé le 30 mai 2014 au palais présidentiel de Carthage à Tunis, à la signature d'un accord-cadre sur l'intégration régionale et le co-développement. Cette signature a eu lieu lors de la cérémonie présidée par  Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'Assiste,  qui était accomp​agné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président Tunisien, M. Mohamed Moncef Marzouki. Au cours de cette cérémonie, 23 accords de coopération ont été signés par de hauts responsables marocains et tunisiens.

Selon l'Agence Marocaine de Presse (MAP), ces accords de coopération, signés au premier jour du séjour royal en terre tunisienne, témoignent, tant au niveau qua​ntitatif que qualitatif, de cette volonté partagée de hisser le niveau des relations entre Rabat et Tunis au niveau des relations politiques d'excellence qui ont toujours existé entre les deux pays.

« A la faveur d'une vision Royale perspicace, les relations maroco-tunisiennes sont désormais inscrites dans une logique favorisant l'entente et la complémentarité », a écrit la MAP en précisant : « Du tourisme aux finances, en passant par la santé, les droits de l'homme, la sécurité, l'environnement et l'énergie, les accords signés, lors de la cérémonie présidée Vendredi par Sa Majesté le Roi et le Président tunisien M. Moncef Marzouki, viennent donner aux relations bilatérales toute leur ampleur, balisant le chemin à la consolidation de l'axe Rabat-Tunis fondé sur le souci mutuel constant de garantir toutes les conditions à l'épanouissement des peuples des deux pays et au-delà ceux de toute la région du Maghreb».

« Ces accords, de par leur diversité, placent ainsi les relations bilatérales dans un contexte de complémentarité, permettant aux deux partenaires de mettre à profit leurs avantages compétitifs en vue de conquérir de nouveaux marchés. Le but ultime étant de favoriser la croissance économique et encourager l'intégration régionale, tant souhaitée par les peuples de la région et érigée en choix stratégique par le Maroc », a-t-on souligné.