Détail de l'actualité

Le Ministre de l’Economie et des Finances et la Directrice Générale du FMI en conférence de presse à Rabat : 09/05/2014

Le Ministre de l’Economie et des Finances et la Directrice Générale du FMI  en conférence de presse à Rabat

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mohammed Boussaid et la Directrice Générale du Fonds Monétaire International, Madame Christine Lagarde, qui étaient accompagnés par Monsieur le Gouverneur de Bank Al-Maghrib, ont donné le vendredi 09 mai 2014 à Rabat, une conférence de presse à laquelle ont assisté une cinquantaine d’organes de presse relevant aussi bien des médias nationaux que des médias internationaux accrédités au Maroc. Cette conférence de presse a eu lieu à l’issue de la visite effectuée les 8 et 9 mai 2014, par Madame Christine Lagarde au Maroc.

« Je suis venue au Maroc pour féliciter et encourager les autorités marocaines pour les réformes menées et les mesures prises ». C’est en ces termes que la Directrice Générale du Fonds Monétaire International a répondu aux sollicitations des journalistes.

Madame Lagarde qui s’exprimait lors de cette rencontre avec les médias, s’est réjouie des entretiens qu’elle a eus avec Sa Majesté le Roi, le Chef du Gouvernement, le Ministre de l’Economie et des Finances, le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ainsi qu’avec les représentants du secteur privé, des associations féminines et certains étudiants.

« Je suis éblouie par le positionnement géographique du Maroc, la tolérance du peuple marocain et le potentiel humain notamment au niveau de la jeunesse marocaine », a-t-elle affirmé.

Madame Lagarde a également salué les efforts déployés par les responsables marocains qui, selon ses propres propos, ont pu malgré un environnement économique et financier difficile, mobilisé les moyens nécessaires pour financer notamment les secteurs à caractère social dont l’éducation, la santé et le système de subvention. Dans ce cadre, Madame Lagarde estime que le FMI et les autorités marocaines partagent les mêmes objectifs de stabilité et de croissance inclusive.

Au sujet de la Ligne de Précaution et de Liquidité (LPL) accordé par le FMI au Maroc, dont l’échéance a expiré le 31 janvier 2014, Madame Lagarde a précisé qu’elle s’est conclue de manière très satisfaisante par le Royaume et a contribué à renforcer la confiance des investisseurs étrangers dans notre pays. « Nous sommes disposés à donner une autre Ligne de Précaution et de Liquidité si les autorités marocaines le désire », a-t-elle déclaré.

Intervenant à ce sujet, le Ministre de l’Economie et des Finances a tout d’abord salué le FMI d’avoir inventé cet instrument et s’est félicité du fait que le M aroc qui a bénéficié de la LPL en tant que garantie, a réussi à ne pas l’utiliser.

Tout en précisant qu’il s’agit d’un instrument utile à renouveler en tant que garantie, Monsieur le Ministre et la Directrice Générale du FMI ont affirmé que cette question n’a pas été discutée lors de cette visite.

Quant à la question posée par les journalistes au sujet des réformes menées par les autorités marocaines et encouragées par le FMI, Monsieur Boussaid a cité la réforme de la Loi Organique des Finances tout en qualifiant cette dernière de constitution des Lois des Finances, la réforme de la Caisse de Compensation qui selon Monsieur le Ministre, connait un début assez réussi, la réforme du système de retraite avec une première phase réservée à la Caisse Marocaine des Retraites, la réforme de la fiscalité avec notamment l’imposition de l’agriculture et enfin, la réforme de la justice qui est censée accompagner les autres réformes.

A la question relative à l’ouverture de l’économie marocaine et son impact sur le taux de change, la Directrice Générale du FMI estime qu’un effort doit être mené par les autorités marocaines pour rendre ce taux plus flexible.

Enfin, Madame Lagarde voit d’un bon œil l’ouverture du Royaume sur le continent africain ainsi que son intégration dans l’espace européen.

Galerie de photos